Rechercher
  • Fred Bette

Carnaval: l’horeca mise sur le biodégradable

Mis à jour : févr. 24


Lors du carnaval, les 28 établissements concernés serviront dans des gobelets compostables et biodégradables.



«À nos yeux, le test des gobelets réutilisables ne fut pas une grande réussite. Pour différentes raisons, notamment financières»

Après les gobelets réutilisables, les gobelets biodégradables. Guère convaincus par la première formule, expérimentée lors des fêtes du 21 juillet, les établissements horeca (réunis au sein d’un groupe) ont proposé une alternative à la Commune, celle de contenants compostables et biodégradables. Elle sera mise au banc d’essai lors du carnaval qui débute le 29 février.


«À nos yeux, le test des gobelets réutilisables ne fut pas une grande réussite. Pour différentes raisons, notamment financières, avance Philippe Bouffioux. Cela a généré des coûts plus importants, du personnel supplémentaire pour certains et, dans le même temps, le chiffre d’affaires est parti à la baisse.»


Les établissements étaient donc d’autant plus désireux de changer d’option qu’à long terme, «et à la différence de ce premier essai où la Ville a assumé une partie des frais, toute la gestion de ces gobelets devait être à notre charge», ajoute Quentin Bonheure.

Il en ira de même pour le recours aux gobelets biodégradables. Pour les représentants du secteur nivellois, cette alternative aura cependant moins d’impact sur la comptabilité des établissements.


«Elle est aussi plus respectueuse de l’environnement», souligne Quentin Bonheure.



Compostés à Tenneville


Les débits de boissons ont reçu leurs gobelets cette semaine. De prime abord, rien ne les distingue des gobelets en plastique classiques. Mais en y regardant de plus près, les mentions «compostable» et «PLA» sont imprimés sur le fond du récipient. PLA, pour acide polylactique.


«Ces gobelets sont fabriqués à partir d’amidon de maïs. Ils sont 100% compostables et biodégradables», assure Philippe Bouffioux.


Lors du carnaval, l’une des principales difficultés sera d’éviter leur éparpillement sur la voirie. Chaque établissement (NDLR: 28 sont concernés par l’opération) devra prendre ses responsabilités, quitte à faire preuve de créativité.


«Il y a un effort à faire. Tout le monde devra jouer le jeu, admet Philippe Bouffioux. Les consommateurs aussi. On essaiera de les sensibiliser afin qu’ils ne les jettent pas n’importe où. Notre crainte, c’est le mélange avec d’autres déchets. On préfère que les clients nous ramènent des piles de dix à vingt gobelets par exemple.»


Ces gobelets usagers seront stockés puis récoltés par un camion, en tournée le dimanche matin et le lundi matin, spécialement affrété pour assurer leur transfert jusqu’à Tenneville. Leur voyage s’achèvera sur une ligne de compostage.


«Nous devons nous rendre jusqu’en province de Luxembourg, parce qu’il n’existe pas encore d’outil similaire en Brabant wallon. Heureusement, nous avons eu un excellent contact avec Idelux», pointe Philippe Bouffioux.


Source: Christophe GOFFAUT - L'Avenir du 21 février 2020


https://www.lavenir.net/cnt/dmf20200220_01447360/carnaval-l-horeca-mise-sur-le-biodegradable

24 vues
Nivelles en Fêtes asbl

Une question, un renseignement ou une suggestion, n'hésitez pas à nous contacter !

Une question ? Une suggestion ?

© 2020 Nivelles en Fêtes asbl